Développement Personnel

Les 5 plus grosses erreurs à éviter quand on veut transformer sa vie

ERREUR N°1 : Changer

Une des plus grosses erreurs que l’on fait quand on veut transformer sa vie, c’est d’essayer de devenir quelqu’un que l’on n’est pas. En réalité, vous ne pouvez pas changer. Vous êtes qui vous êtes ;et vous êtes extraordinaire et magnifique (seulement vous l’avez peut-être oublié) ! Quand on transforme sa vie, le chemin que l’on parcourt est en fait un chemin inverse à celui qu’on pense effectuer : on se retrouve soi-même, la VRAIE personne que nous sommes à l’intérieur, que nous avons égarée et dont nous nous sommes éloignés à cause de tout ce dont nous avons vécu auparavant. Quand on veut transformer sa vie, on entame un chemin pour renouer avec sa nature profonde, notre être véritable. 

Quand vous entamez une transformation aussi grande, c’est justement pour vous reconnecter à vous-même et éliminer ce qui ne vous appartient pas (ou plus), ce n’est pas pour changer qui vous êtes et devenir une autre personne. C’est pour devenir vous, cet être merveilleux et unique, pleins de ressources que vous êtes. 

Cette erreur-là, je l’ai commise il y a quelques années. Je suis quelqu’un de très sensible qui vit les émotions avec beaucoup d’amplitude et de force. Pourtant, pour transformer ma vie, j’ai essayé de les contrôler, de les masquer, parce que je pensais que c’était ce qu’il fallait faire pour transformer ma vie et les évènements qui en découlaient. Quand je ressentais une grande joie et que j’avais envie de sauter au plafond et de hurler « wooouuuuuuh ! », je souriais très humblement. Quand j’étais en colère, je bloquais ma respiration et ravalais ma colère pour simplement dire d’un ton calme « je suis en colère ». Quand j’étais triste ou déçue et que j’avais envie de pleurer à chaudes larmes, je respirais profondément et enterrais mon émotion en fond de moi-même. J’essayais sans cesse de ramener ces montagnes russes à une plaine plate sans aucune oscillation. À l’extérieur j’avais changé (ou du moins cela y ressemblait grandement), pourtant à l’intérieur je m’éloignais de plus en plus de moi-même et une tristesse profonde s’installait. Celle de ne pas pouvoir être moi-même au grand jour car j’avais décidé de changer… Pour qui, pour quoi, finalement ? Pour les autres. Pour ne plus paraître extravagante ou « instable » …

Quand j’ai réalisé mon erreur, j’ai rectifié le tir. Je m’autorise maintenant à vivre mes émotions. Seulement je les exprime d’une manière constructive et respectueuse pour autrui et pour moi-même : je m’isole pour hurler et sauter de joie quand j’ai besoin si je sais que cela va déranger les autres, je laisse sortir ma colère en tapant contre des coussins ou en hurlant seule dans ma voiture et une fois le trop plein sorti je règle mon différent avec la personne ou la situation concernée. Quand je suis triste je prends le temps de vivre pleinement ma tristesse ou ma déception (je pleurs et j’utilise CLEEN). 

ERREUR N°2 : Croire que transformer notre monde extérieur est la solution 

Une des plus grosses erreurs que nous faisons tous et toutes, est de penser qu’en changeant de travail, de lieu de vie, de maison, de partenaire, de style vestimentaire, etc… nous allons transformer notre vie. Je peux vous assurer, les ayant tous expérimenté, que cela ne fonctionne pas. Du moins, ça « fonctionne » un court instant ; ça fait baisser la pression que l’on ressentait, ça nous donne une bouffée d’oxygène temporaire, mais très vite tous les problèmes qui nous hantaient et les émotions désagréables que nous ressentions, reviennent à la charge et tout redevient comme avant. Cela est dû au fait que nous n’avons pas réglé le fond du problème. En fait, le problème ne se situe pas à l’extérieur de nous (maison, travail, relations, styles vestimentaire, etc…). Il se situe à l’intérieur. 

Au lieu de mettre votre énergie dans le fait de changer l’extérieur, tournez-vous vers l’intérieur. Regardez en vous, questionnez-vous : quels sont les schémas qui ne fonctionnent pas ou plus ? Quelles sont les habitudes qui ne vous servent pas et vous éloignent d’une vie qui vous ressemble, que vous rêvez de vivre ? Quelles sont les émotions (les peurs diverses par exemple) qui vous forcent à faire (ou ne pas faire) certaines choses pour vous-même, pour votre bien ? Qu’est-ce qui fait, à l’intérieur de vous, que vous retombez sans cesse sur un partenaire qui ne vous traite pas à votre juste valeur, par exemple ? Qu’est-ce qui fait que vous n’êtes pas heureux.se ou aligné.e dans votre travail ? Regardez à l’intérieur de vous, étudiez-vous. Prenez conscience de vos schémas internes, et de la manière dont ils affectent concrètement votre vie. Trouver des exemples précis, servez-vous de ce que vous avez vécu pour valider vos découvertes. Et ensuite, éliminer ou modifier ces schémas : ils ne vous appartiennent plus 😉 

ERREUR N°3 : Avancer sans définir d’objectif

Vous souhaitez transformer votre vie et vous avez une idée générale de ce à quoi vous voulez qu’elle ressemble et comment vous voulez vous sentir. C’est super ! C’est un très bon début. Cependant sans précision, vous ne pourrez pas à avancer.

Prenons l’exemple d’un homme qui tire à l’arc : Il a son arc, sa flèche, il s’apprête à tirer (transformer sa vie), et cherche sa cible. Il a une idée approximative d’où se situe la cible et il sait à peu près à quoi elle ressemble. Peut-il tirer et viser dans le mille ? Pour rester positif, s’il a beaucoup de chance il l’atteindra peut-être, mais la probabilité est quand extrêmement faible, et il y a de grandes chances pour qu’il rate sa cible. Reprenons maintenant le même exemple : Il s’apprête à tirer et cette fois il sait exactement à quoi ressemble sa cible et il sait où elle se trouve. Il peut la voir avec précision ; elle est droit devant lui, et il discerne parfaitement les détails de la cible.  Maintenant qu’il sait où il doit tirer exactement, il peut faire les ajustements exacts – la distance à tirer, l’orientation que doit prendre la flèche, etc… Il a toutes les chances de l’atteindre. Et ce n’est même plus considérer comme de la chance ! C’est stratégique :

On ne peut atteindre une cible que si on la voit. 

Pour revenir à la vie idéale que vous souhaitez construire, vous avez besoin de la visualiser avec le plus de précision possible pour savoir dans quelle direction progresser, pouvoir ensuite ajuster vos actions, mettre votre énergie au bon endroit, et délaisser ce qui ne fait pas partie de votre plan. 

J’ai longtemps vogué en changeant certaines choses dans ma vie par-ci, par-là. Je ne savais pas trop ce que je voulais mais je savais ce que je ne voulais plus. C’était un super début ! Savoir ce qu’on ne veut pas est aussi important que savoir ce que l’on veut. Il reste néanmoins fondamental de définir les deux de manière très spécifique. Si vous arrivez à visualiser avec précision la vie que vous souhaitez vivre, et que vous arrivez à imaginer à quoi ressemblerait une journée idéale dans votre nouvelle vie, alors vous  serez en possession d’un trésor : votre cible. Gardez-là quotidiennement en ligne de mire.

ERREUR N°4 : Construire sur l’ancien 

Si vous ne l’avez pas déjà fait, je vous invite à lire cet article, qui détaille de manière plus approfondie ce point très important. J’y explique l’importance de nettoyer et faire de la place avant de pouvoir envisager de construire ou d’accueillir du nouveau. Il est important de pouvoir faire de la place dans sa vie, de la place dans sa tête pour poser les bases saines d’une nouvelle vie. La construction de quelque chose quel qu’il soit, nécessite d’avoir une base solide pour pouvoir construire chaque niveau de manière stable et durable. À contrario construire sur d’anciens schémas qui n’auront pas été recyclé s’assimile à construire un château de carte qui au premier coup de vent, au premier challenge, fera s’effondrer l’édifice. 

De même, à l’image d’un disque dur externe, même si la métaphore est peu glamour, vous ne pouvez pas ajouter de nouveaux programmes positifs si votre disque dur est pleins d’anciens programmes erronés. Il est donc contre-productif de commencer à intégrer de nouvelles habitudes, de nouveaux schémas de vie sans avoir en premier lieu fait du tri et déblayé l’espace pour accueillir le nouveau. 

Donc faites du tri ! Éliminez tout ce qui ne vous convient pas en vous, faites le point sur vos pensées, vos habitudes, vos schémas internes, vos valeurs, etc… 

L’espace que vous libérerez en effectuant cet exercice vous permettra d’accueillir les nouveaux schémas, les nouvelles habitudes, les pensées positives, les valeurs, etc… Que vous voulez mettre en place dans votre nouvelle vie ! 

ERREUR N°5 : Se lancer tout seul dans l’aventure sans partenaire

Quand vous vous lancez dans une aventure aussi grande que celle de transformer votre vie et donc vous-même, il faut bien s’entourer. Il y aura des obstacles à surmonter, des doutes à lever, des anciens schémas à éradiquer, un gros ménage à faire. Quand on est seul dans une aventure aussi grande, on peut vite se sentir découragé.e, perdre de vue son but et ses motivations, perdre beaucoup de temps car on ne connait pas la marche à suivre et l’ordre des étapes à franchir. On peut rester butter sur un obstacle qui nous parait insurmontable : par exemple les émotions et les blocages internes qui nous freinent et nous empêchent d’avancer. 

Pour ne pas vous lancer seul.e dans l’aventure, plusieurs options s’offrent à vous et permettent de maximiser vos chances de réussite :

La première option, et celle qui vous permettra d’optimiser vos chances de réussite, est de travailler avec un expert. Une personne qui a non seulement déjà vécu cette expérience et transformé sa vie, et qui est en plus formée professionnellement pour accompagner cette grande transformation. Un partenaire de choix qui va vous soutenir, vous orienter, faciliter et accélérer votre transformation. Un accompagnateur qui sera à vos côtés tout au long de l’aventure et qui saura exactement ce par quoi vous passez car il l’aura lui-même vécu et saura personnellement et professionnellement comment vous guider.

Si vous ne vous sentez pas prêt à vous faire accompagner par un coach expert en transformation, une deuxième option s’offre à vous :

Il s’agit de bien vous entourer. Parlez-en à des personnes qui sont chères à votre cœur, en qui vous avez totalement confiance. En revanche, faites attention aux personnes toxiques qui vous mettrons volontiers des bâtons dans les roues pour vous empêcher de réussir. Choisissez bien les personnes à qui vous en parler et garder le silence face à celles qui pourraient vous décourager. Parlez de votre projet à vos proches, expliquez-leur que vous aurez besoin de soutien et qu’il y aura des moments où vous aurez besoin d’un coup de pouce, d’une oreille pour vous confier, ou d’une épaule pour pleurer. La transformation que vous vous allez vivre est pavée d’émotions fortes et de challenges à surmonter. Il est important de sentir soutenu.e et de pouvoir en parler quand cela est nécessaire. 

RESUMONS

Nous avons exploré ensemble 5 erreurs fondamentales à éviter lorsque nous voulons transformer notre vie. Elles sont les suivantes :

ERREUR N°1 : Changer

Le but de cette transformation est justement de se retrouver, renouer avec sa nature profonde et devenir 100% soi-même. S’aligner avec son être véritable, avec ses valeurs. 

ERREUR N°2 : Croire que transformer notre monde extérieur est la solution 

Vous devez commencer par changer l’intérieur. C’est en vous que résident toutes les racines de tous vos comportements et les résultats qui en découlent dans votre vie. Si vous changez l’intérieur, votre vie tout entière en sera transformée. 

ERREUR N°3 : Avancer sans définir d’objectif

Comme il est impossible d’atteindre une cible que l’on ne voit pas, il est fondamental que vous déterminiez avec précision le but que vous souhaitez atteindre. Prenez tout le temps nécessaire pour décrire dans les moindres détails de la vie que souhaitez construire.

ERREUR N°4 : Construire sur l’ancien 

Il est contre-productif d’essayer d’ajouter de nouveaux paramètres quand vous n’avez pas encore libérer l’espace pour les intégrer dans votre vie. Faites du tri, et éliminer ce qui ne vous convient plus. Débarrassez-vous de ce qui n’est pas ou plus en phase avec ce que vous souhaitez dans votre vie. Seulement après avoir effectué ce gros ménage, pourrez-vous mettre en place les bases de votre nouvelle vie. 

ERREUR N°5 : Se lancer tout seul dans l’aventure sans partenaire

Si vous vous retrouvez tout seul à porter une charge aussi lourde qu’une grosse voiture par exemple, il y a fort à parier pour qu’elle ne se soulève pas d’un millimètre. Vous pouvez y mettre toute votre volonté et votre énergie, cela n’y changera rien. Hors si vous vous y mettez à plusieurs, la soulever sera fait en un rien de temps. L’union fait la force, et dans une transformation aussi « lourde » que celle-ci, vous aurez besoin de soutien, d’un ou de plusieurs partenaire qui seront là pour vous guider, vous soutenir et maximiser vos chances de réussite.

Maintenant que vous savez ce qu’il faut éviter de faire, et que vous avez des solutions concrètes pour contourner ces erreurs, quelle est la prochaine étape ?

Si vous ne l’avez pas déjà fait : Lisez l’article « 3 solutions pour repartir à zéro dès aujourd’hui ». Il vous transmet davantage de clefs que vous pouvez dès à présent mettre en application dans votre vie pour continuer votre belle transformation.

Si vous vous sentez prêt.e et que vous désirez être accompagné.e dans votre transformation pour accélérer votre évolution et maximiser vos chances d’atteindre votre but, prenez RDV pour votre 1ère séance de coaching privé offerte ! Elle est gratuite, sans engagement, 100% personnalisée et adaptée à votre situation. Et si ce n’est pas le bon moment, rassurez-vous ! Chaque chose en son temps, le chemin que vous emprunterez sera toujours le bon 😉

J’espère que cet article vous aura plu, et que vous aurez trouvé des solutions pertinentes. Si vous avez des questions sur votre situation actuelle et/ou votre projet, ou souhaitez tout simplement partager ce que vous vivez, écrivez-moi en commentaire, je serai ravie de dialoguer avec vous et de vous apporter mon aide.

En attendant, prenez bien soins de vous.

Emilie

Si vous avez aimé l'article, vous êtes libre de le partager !
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  
  •  

0 Comments

  1. Catherine et Pascal RICHARD

    super, ca m’aide. Merci.

    Très cordialement Catherine RICHARD

    >

Laisser un commentaire